Il faut briser la glace et libérer l'âme de son carcan de gel. Artistes de toutes disciplines, théâtre, musique poésie et autres; cessez de parler, enfermez-vous et pratiquez votre art. Ce qui bouge ne peut en général geler. Alors bougez.
Clarissa Pinkola Estés

mardi 18 décembre 2018

La Mise à Nu - L'hiver de la Femme Sage


Que nous apprennent ces arbres nus de tous les atours qui hier encore faisaient toute leur gloire? 


Pour affronter la rigueur du froid, l'arbre doit passer en mode ralenti. Il va concentrer son énergie à nourrir les organes vitaux, indispensables à sa survie et sacrifier les parties trop fragiles et dévoreuses d'énergie que sont les feuilles. L'arbre cesse de les approvisionner en sève et celles-ci commencent à rougir, jaunir, n'étant plus capables de produire de la chlorophylle par le procédé de la photosynthèse; puis finissent par sécher, pour finalement se détacher naturellement de l'arbre et tomber.


Bien qu'étant citadine, j'ai toujours eu la chance de vivre entourée d'arbres. C'est la condition sine qua non à mon bien-être psychologique. J'ai même refusé un logement pour cette raison car l'appartement en question ainsi que le quartier alentour, étaient orphelins d'arbres. Invivable pour moi. Car ces arbres, que je considère comme mes protecteurs, j'aime à les contempler, à être le témoin privilégié de leur transformation au fil des saisons. J'apprends énormément d'eux. Quand je les vois se défaire un à un de leurs apparats, dans le plus grand des silences, voici ce que cela m'inspire : de la dignité. Oui. Il y a de la dignité, beaucoup de dignité à se séparer de ce qui, en soi, a fait son temps


La mise à nu qu'induit l’hiver ne permet plus à quiconque de (se) cacher ou de tricher. Elle impose un retour vers soi. 



La mise à nu du Féminin 


À notre tour, nous avons l'opportunité de laisser ce même processus agir en nous. Qu'est-ce que cela implique ? Cela implique d'accepter de nous défaire de nos vieilles peaux faites de peurs, de désirs non assouvis, de regrets, de faux espoirs, de mascarade. C'est maintenant ou jamais. L'hiver nous donne l'occasion de tomber les masques. D'avoir accès et de prendre contact avec qui nous sommes. Sans faux semblant. Les sources de stimulation extérieures n'ayant plus cours, l'heure est au recentrage sur Soi. 

source : pixabay


L'enseignement de l'arbre nu 


L'arbre nous fait don d'un enseignement vital : comment survivre face au froid. Froid physique, l'hiver. Froid psychologique, une situation difficile. Que devons-nous faire?


À l'image de l'arbre, concentrons notre énergie à nourrir ce qui est indispensable à notre survie physique, psychique et affective; et détachons-nous du reste, qui, à ce stade devient superflu. Séparons-nous de tout ce qui nous pèse et nous empêche d'être pleinement nous, pleinement dans l'instant. Cela ne se fait pas dans la lutte. Les feuilles de l'arbre, privées de nourriture, tombent d’elles-mêmes. Il nous suffit donc de ne plus entretenir les pensées, croyances ou actions qui nous maintiennent prisonnières et loin de notre être authentique.


L'heure n'est pas à l'action, aux efforts, à la dispersion. Il s'agit au contraire d'engranger de la force pour simplement rester debout et faire face sans s'écrouler. 


✔️ La mise à nu est la meilleure façon d'affronter l'adversité.


Méditation

En cette période sacrée où la Nuit s'empare de ma vie intérieure et extérieure, je prends la décision de ralentir. La société des hommes, anti physiologique et ignorante des cycles naturels de Mère Nature Sauvage, m'incite présentement à là frénésie, à l'euphorie, au bruit, m'ouvrant la voie à tous les excès, toutes les folies qui n'auront pour autre résultat que de me fragmenter encore davantage. Or les lois qui gouvernent mon corps ainsi que ma nature féminine profonde ne sont pas celles des hommes. Il n'est qu'à observer la Nature pour comprendre que l'heure n'est pas à la fête. Ni certes au désespoir. Je peux tromper mon esprit, mais pas mon corps. Mon corps de Femme me commande de ralentir mon rythme. Ma nature Féminine Profonde m'exhorte à tourner mon regard vers l’intérieur afin de me délester de poids devenus trop lourds, inutiles à porter. Je concentre mon énergie à mon rayonnement intérieur. J'accède au Silence pour pouvoir entendre le Chant de mon Âme. Harmonisée au rythme de LuneHiver, je plonge dans mes profondeurs et me suffit à moi-même. Je goûte au plaisir simple et intense du retour aux sources.

source: pixabay



Tu es une Femme soucieuse de respecter ta nature féminine cyclique et désireuse de vivre en harmonie avec elle ainsi qu'avec la Nature, je t'invite à télécharger la version PDF améliorée de cet article ici.




Si cet article te plaît, n'hésite pas à le partager DANS SA TOTALITÉ ❤️






© Myrrhe Yam - Poétesse des Temps modernes, à travers les histoires qu'elle écrit pour petits & grands rêveurs, c'est toute la Beauté & la Magie de la Vie qu’elle célèbre. Femme Visionnaire & Intuitive, elle accompagne les Femmes à la reconquête de leur Soi Instinctif & de leur Rayonnement Personnel.